Résultats enquête corona

Résultats enquête corona

Impact social et psychologique

Le coronavirus a un impact important sur la manière dont on se sent. Les émotions des belges relèvent actuellement tant du négatif que du positif : d’une part, il règne un grande anxiété (69% est inquiet), et en même temps l’on ressent (à cause du manque), de l’amour pour ses proches (43%). A la troisième et quatrième place, nous retrouvons de la peur (38%) et de l’espoir (30%). Ce sont les résultats qui ressortent de l’étude représentative menée par Indiville et Bpact. Le plus surprenant est d’observer que les 65+ estiment avoir peu de risques de contracter le coronavirus.

Inquiétude

Environs 7 répondants sur 10 se sent inquiet. L’on est inquiet pour sa propre santé (54%), et de se voir hospitalisé (52%).

60% des grand-parents ont expérimenté les video-call avec leurs petits-enfants

Près de 82% des belges sont inquiets pour des personnes de leur environnement direct. En outre, 85% des personnes ayant des petits-enfants, et 77% des personnes ayant leurs enfants ne vivant pas sous le même toit indiquent que leurs enfants et petits-enfants leur manquent. Mais en ces temps, sous l’insigne du numérique: 60% des grands parents ont eu un video-call avec leurs petits-enfants.

Surprenant: les 65+ estiment avoir peu de risques de contracter le coronavirus

L’inquiétude va de pair avec la peur. 29% des répondants estiment avoir de grandes chances de contracter le coronavirus (Covid-19). Les jeunes représentent principalement le groupe des personnes qui n’ont pas peur (29%).

Il est surtout surprenant de constater que les 65+ estiment avoir peu de risques de contracter le coronavirus (12% estiment avoir un risque élevé, contre 34% estimant que le risque est faible). Les 25-54 ans sont les tranches d’âges estimant avoir le plus de chance d’être contaminés par le coronavirus.

Les jeunes indiquent qu’ils suivent moins rigoureusement les mesures

L’enquête montre que les jeunes (18-24 ans) ne suivent pas les mesures d’aussi près que le reste de la population. Par exemple, seuls 42 % ont indiqué qu’ils respectent rigoureusement les mesures visant à ne pas rencontrer des amis ou des membres de leur famille n’habitant pas sous le même toit (pour 64 % de l’ensemble de la population belge). De plus, seuls 36% des jeunes déclarent suivre de près la règle de “garder suffisamment de distance avec les autres” (pour 57% dans la population belge).

Réseau social

La plupart des Belges ont un bon réseau social. Par exemple, 89 % indiquent des membres de leur famille ou des amis peuvent et veulent s’occuper d’eux s’ils tombent malades en ce moment. Mais il est inquiétant de constater que ce pourcentage est beaucoup plus faible chez les personnes du groupe à risque (les personnes âgées). Près d’une personne âgée sur six (15 %) indique qu’elle n’aurait personne pour lui venir en aide si elle tombait malade.  

Il y a de l’espoir

5% de la population indique déjà s’engager comme bénévole, et 27% dit avoir envie de s’activer comme bénévole au cours de la crise du coronavirus.

Nous vaincrons cette crise et sommes en faveur de mesures (plus) strictes

Une grande majorité des belges (94%) estiment que les mesures prises sont suffisantes. Il est à noter que 41% de la population indique même vouloir des mesures encore plus strictes.

Il y a aussi ceux qui n’y croient pas : environs 6% de la population estime que les mesures sont exagérées, et plus d’un belge sur dix est d’accord avec l’affirmation ‘Je trouve que la problématique et les risques liés au coronavirus sont exagérés’ (8% est plutôt d’accord, et 3% est tout à fait d’accord).

La méthodologie de l’enquête

L’enquête en ligne a été réalisée entre le 19/03/2020 et le 22/03/2020 auprès de 1.647 Belges de 18 ans ou plus du panel de Bpact à l’aide d’un questionnaire structuré de 5 minutes. La marge d’erreur maximale est de +/-2,31%.