Bpact, le partenaire qui simplifie la vie de l’AMS

Bpact, le partenaire qui simplifie la vie de l’AMS

Bpact travaille comme panel de recherche pour un vaste éventail d’organisations, d’entreprises et de centres de connaissances. Mais nous avons aussi noué d’étroites collaborations avec l’Universiteit Hasselt et l’Antwerp Management School (AMS). Ce faisant, nous veillons à la qualité de la recherche et au solide étayage scientifique de notre démarche. Nous avons demandé à la prof. dr. Kathleen Vangronsvelt de l’AMS en quoi Bpact fait la différence selon elle.

Pourquoi l’Antwerp Management School a choisi de collaborer avec Bpact ?

Prof. dr Kathleen Vangronsvelt : Je vois 3 grandes raisons de choisir Bpact : la tranquillité d’esprit, la réflexion proactive et le suivi. Je donne quelques exemples. Il nous arrive parfois d’ajouter une question à choix multiple dans un questionnaire, alors que nous voulons que les répondants choisissent une seule réponse. Chez Bpact, ils ne prennent pas tout au pied de la lettre sans réfléchir. Ils s’enquièrent de l’objectif de l’enquête et donnent des conseils. C’est comme si je bénéficiais d’une paire d’yeux supplémentaire.

Par ailleurs, dans le cadre de nos enquêtes, nous tirons au sort des participants qui remportent un bon d’achat en guise d’incentive. Le contrôle et le suivi de ces tirages ne sont pas mon fort, mais Bpact nous propose toujours spontanément de s’en occuper afin que nous puissions nous concentrer sur le contenu. Lorsque nous démarrons une nouvelle étude, ils vérifient s’ils disposent de toutes les informations nécessaires en s’appuyant sur leur check-list interne et sur les collaborations précédentes.

Le principal avantage de notre collaboration avec Bpact réside cependant dans le suivi et l’analyse a posteriori. Après le lancement d’une étude, je reçois toujours un lien avec le nombre de participants par source (ex. une mention dans Het Laatste Nieuws, une publication sur LinkedIn, etc.). De plus, je dispose directement d’un aperçu de la répartition par secteur, de la taille des entreprises, etc. Très pratique ! Et cela nous permet de rectifier le tir à temps si nous manquons de répondants.

« La tranquillité d’esprit, la réflexion proactive, le suivi et l’analyse a posteriori : voilà pourquoi je choisis Bpact. »

Prof. dr. Kathleen Vangronsvelt

Pourquoi recommanderiez-vous Bpact à d’autres organisations ?

Prof. dr Kathleen Vangronsvelt : Parce qu’on sent que notre projet est entre de bonnes mains. Qu’on peut déléguer cette partie de la recherche en toute confiance. Parce qu’on sait que tout va bien se passer. J’ai une multitude d’autres projets où j’ai toujours l’impression de devoir penser à tout. Mais ce n’est pas le cas pour la partie gérée par Bpact. C’est ce sentiment – combiné avec le suivi, la transparence et l’analyse claire en aval – qui, pour moi, fait tout le plaisir de notre collaboration.

« Selon moi, il n’a jamais été aussi important de faire entendre sa voix dans le débat public, de manière correcte et structurée. »

Prof. dr. Kathleen Vangronsvelt

Pourquoi recommanderiez-vous aux citoyens de devenir membres de Bpact ?

Prof. dr Kathleen Vangronsvelt : Parce qu’il y a tellement de bêtises qui circulent. Les déclarations retentissantes, extrêmes et/ou polarisantes engrangent les likes et sont largement relayées par la presse. Alors que les universités veulent faire de la recherche solidement fondée et brosser un tableau plus nuancé. En participant à Bpact, vous aidez les scientifiques à réaliser ce souhait. À mon avis, cela n’a jamais été aussi important.

De plus, tout membre de Bpact gagne des points à chaque participation, qu’il peut convertir en espèces ou reverser à une œuvre caritative. C’est toujours bon à prendre, mais j’y vois plutôt une motivation extrinsèque. La motivation intrinsèque, c’est de faire entendre sa voix dans le débat public, de manière correcte et structurée.

Laisser un commentaire