Les Belges aspirent aux vacances, mais attendent à cause du coronavirus

Les Belges aspirent aux vacances, mais attendent à cause du coronavirus

Cet été, les vacances ne seront pas comme les autres années. C’est ce que révèle notre étude, menée en collaboration avec Touring et Indiville, auprès de 1.000 Belges en mai dernier. 35,3 % des répondants veulent partir en vacances à l’étranger, 15,3 % optent pour un « staycation » et 29,7 % veulent des vacances en Belgique et à l’étranger. L’attitude attentiste est marquante : les projets de vacances de plus de 4 voyageurs sur 10 dépendent de la vaccination. La pandémie continue de marquer nos vacances de son empreinte. De ce fait, les gens optent plus souvent pour des vacances en voiture plus près de chez eux.

Le Belge reste sur sa réserve

Les Belges attendent encore de réserver leur voyage. L’année dernière, 62 % avaient déjà réservé leurs vacances en mai. Cette année, seule la moitié d’entre eux (31 %) l’ont fait. L’étude montre également que 35,3 % des personnes interrogées souhaitent partir à l’étranger, 15,3 % optent pour des vacances en Belgique et 29,7 % pour les deux. 19,7 % des répondants indiquent rester à la maison. Fait remarquable : jusqu’à 37 % des personnes qui ne veulent pas se faire vacciner ou qui hésitent encore préfèrent rester en Belgique cet été.

Les principales raisons de ne pas voyager sont le sentiment d’insécurité (43 %) et les difficultés financières (30 %). On constate le contraire chez les personnes qui ne veulent pas de vaccin : le budget (53 %) constitue plus souvent un obstacle au départ en vacances que la peur du coronavirus (4 %).

Plus tard en vacances

Bien que la majorité des Belges préfèrent voyager pendant les mois d’été, septembre gagne en popularité. Juillet reste en tête (46 %), mais septembre (39 %) est aussi apprécié que la haute saison. Juin est le mois qui perd le plus en popularité (17 %).

Est-ce lié au planning de vaccination ? 50 % des répondants indiquent que cela n’affecte pas leurs projets de vacances. 44 % disent le contraire.

Nombreux Belges en France

La Belgique reste la destination de vacances la plus populaire (45 %). La France arrive en deuxième position (40 %), bien que ce chiffre soit en baisse par rapport à l’année dernière. Suivent ensuite l’Espagne (15%) et les autres pays méditerranéens. Ces destinations ensoleillées sont en augmentation par rapport à 2020. Par contre, les Pays-Bas sont moins populaires cette année (14 %). Les voyages lointains et les destinations exotiques ferment la liste.

Les Belges optent principalement pour des vacances calmes dans la nature (28 %) et des vacances à la plage (26 %). Le camping (15 %) est également en hausse. Partir dans une grande ville animée ? Les Belges n’y tiennent pas encore vraiment. Les city-trips sont touchés de plein fouet (16 %).

Surtout en voiture

La majorité des Belges (69 %) optent pour des vacances en voiture. Les autres moyens de transport qui ont progressé sont le vélo, le camping-car et le train. En revanche, l’avion (32 %) est choisi deux fois moins souvent qu’avant la pandémie.

Quarantaine et contamination : les principales préoccupations

Nous ne partons pas en vacances l’esprit tout à fait tranquille. Être contaminé par le coronavirus (35 %), être mis en quarantaine (34 %) et tomber malade en vacances (34 %) sont les principales préoccupations. Les Belges s’inquiètent moins d’un accident en vacances (27 %).

Laisser un commentaire