Plus de la moitié des jeunes sont confrontés à des difficultés financières à cause de la crise sanitaire

Plus de la moitié des jeunes sont confrontés à des difficultés financières à cause de la crise sanitaire

La crise sanitaire, qui dure depuis plus d’un an, est difficile à supporter pour tout le monde, et en particulier nos jeunes. En collaboration avec Febelfin et le bureau d’études de marché Indiville, nous avons interrogé 2.000 Belges sur leur situation financière. Il en ressort qu’ils rencontrent plus de difficultés financières, sont plus incertains et préoccupés à ce sujet qu’avant la crise du coronavirus.

L’impact de la crise sanitaire

Cette étude révèle que pas moins de 61 % des jeunes rencontrent actuellement des difficultés financières. Et pour 1 jeune sur 5, ces difficultés sont graves. À titre de comparaison, l’an dernier, seuls 45 % des jeunes déclaraient éprouver des difficultés financières, dont 13 % de graves difficultés.

Les jeunes sont aussi plus incertains, préoccupés et angoissés quant à leur situation financière. 34 % déclarent craindre régulièrement que leur carte de banque soit refusée dans un commerce. Environ la moitié des jeunes interrogés dorment mal à cause de leur situation financière, soit 10 % de plus que l’an dernier. Enfin, nous constatons également que le comportement d’épargne des jeunes souffre de la crise sanitaire : 57 % ne peuvent pas épargner, ou pas suffisamment.

Les connaissances financières doivent être étendues

Il ressort d’une étude précédente qu’un diplôme exerce une influence positive sur les connaissances financières. Une personne titulaire d’un master, par exemple, aura de meilleures connaissances financières qu’une personne sortie de l’enseignement secondaire. En outre, c’est principalement entre 16 et 49 ans que nous étoffons nos connaissances financières. Il est donc crucial de reprendre cette thématique très tôt dans le cursus, mais aussi d’encourager les familles à parler ouvertement d’argent. En effet, 70 % des jeunes posent leurs premières questions d’ordre financier à leurs parents.

Il existe en outre un lien entre l’implication dans les affaires financières, les connaissances financières et les problèmes d’argent. Une personne moins bien informée de ses finances se souciera moins des questions d’argent et aura de ce fait plus facilement des problèmes financiers. C’est un cercle vicieux.

Il est donc plus important que jamais d’améliorer les connaissances financières des jeunes. Une bonne éducation financière leur permettra d’être mieux armés en cas de revers financier.

La publication a un commentaire

  1. CREPIN

    Étant plus jeune j’ai éprouvé de grave difficultés financières et je suis même arrivé à la case SDF, vous parlez d’éducation financière… et bien moi je pense que le souci n’est pas là, quand ont est jeune nous manquons cruellement de maturité et nous dépensons sans réfléchir et là les problèmes commencent et c’est seulement après avoir eux des soucis que nous agissons différemment…

    La vie est une école cruel mais indispensable pour apprendre et évoluer.

Laisser un commentaire