UHasselt et Bpact, fidèles partenaires !

UHasselt et Bpact, fidèles partenaires !

Chez Bpact, nous accordons une grande importance à la qualité et aux études étayées de manière scientifique. C’est pourquoi nous avons dès le début noué un partenariat avec l’université de Hasselt. Pourquoi l’UHasselt a-t-elle choisi Bpact ? En quoi consiste exactement notre collaboration ? Et pourquoi devenir membre du panel Bpact ? Nous l’avons demandé au Prof. Dr. Wim Marneffe.

Comment la collaboration entre Bpact et l’UHasselt a-t-elle débuté ?

Prof. Dr. Wim Marneffe : Pour une université, l’achat de données représente un coût important. Au fil des ans, nous avons collaboré avec de nombreux bureaux d’études de marché et panels, mais la qualité était souvent décevante. Nous n’avons pas rencontré ce problème avec Bpact. De plus, nous nous sommes facilement retrouvés dans notre approche mutuelle. L’équipe de Bpact travaille de façon très pragmatique. Elle fournit de la qualité, tout en se montrant flexible et rapide. C’est pourquoi notre collaboration est vite devenue structurelle.

En quoi consiste exactement la collaboration ?

Prof. Dr. Wim Marneffe : La collaboration entre l’UHasselt et Bpact comporte deux volets. D’une part, l’UHasselt conçoit le panel en collaboration avec Bpact. Nous disposons en fait de notre propre panel au sein du panel Bpact. D’autre part, nous menons une grande partie de nos études avec Bpact. C’est notamment le cas du Corona Impact Monitor.

« Grâce à la qualité du panel, les données peuvent aussi bien être utilisées pour des projets de consultance que pour des études académiques. »

Prof. dr. Wim Marneffe, UHasselt

Quels projets avons-nous déjà réalisés ensemble et pouvez-vous les décrire ?

Prof. Dr. Wim Marneffe : Le Corona Impact Monitor a été l’un des projets majeurs. Grâce à ce questionnaire, les habitants ont pu donner leur avis sur la politique liée au coronavirus dans leur commune. Nous avons mené deux vagues, au cours desquelles 20.000 Flamands au total ont été interrogés dans 30 villes et communes.

L’étude sur les écochèques pour Sodexo, Edenred et Monizze est un autre exemple. Nous avons vérifié auprès de 40.000 Belges dans quelle mesure les écochèques influencent leur comportement d’achat. Achètent-ils des articles qu’ils achèteraient quand même autrement ou optent-ils pour un achat plus écologique ? L’étude a révélé qu’environ la moitié des personnes interrogées ont modifié leur comportement et que les écochèques stimulent donc un comportement d’achat plus écologique.

Nous avons également mené des études universitaires, comme un doctorat sur la disposition à payer pour une voiture électrique. C’est ce qui est intéressant avec Bpact : les données peuvent aussi bien être utilisées pour des projets de consultance que des projets académiques.

Pourquoi recommanderiez-vous Bpact à d’autres organisations ?

Prof. Dr. Wim Marneffe : Nous choisissons Bpact pour la qualité des données et la communication ouverte avec l’équipe. Nous obtenons toujours une réponse rapide et professionnelle. Et les conseils qu’ils nous donnent sont toujours honnêtes et pertinents.

« Plutôt que d’écrire votre avis sur les réseaux sociaux, il est préférable de participer à des études politiques chez Bpact. »

Prof. dr. Wim Marneffe, UHasselt

Pourquoi conseilleriez-vous aux gens de devenir membre du panel ?

Prof. Dr. Wim Marneffe : Pour plusieurs raisons. En tant que citoyen, vous n’avez pas très souvent l’occasion de donner votre avis, sauf pendant les élections. Les gens utilisent alors les réseaux sociaux comme moyen d’expression. Mais il est préférable de participer à une étude qui est réellement utilisée à des fins politiques, comme les nôtres. De cette façon, vous faites vraiment la différence.

Vous tirez également des enseignements des études. Il m’arrive moi-même de participer à des études sur des sujets dont je ne connais rien. En tant que chercheur, je dialogue aussi souvent avec les répondants. C’est très instructif.

Laisser un commentaire